Home Fragen und Antworten (FR)

Questions/ Réponses

Keine Übersetzungen vorhanden.

Faire la différence entre hypnotiseur et hypnothérapeute !!!
Pour mieux cerner ces deux notions, il est nécessaire de les distinguer. Il existe une énorme différence entre le fait d’hypnotiser quelqu’un (hypnose de scène) et les extraordinaires changements possibles grâce à l’aide d’un hypnothérapeute qualifié (hypnothérapie). Il faut donc différencier un hypnotiseur de scène (la personne qui fait rire à la télévision) avec un hypnothérapeute (la personne qui vous aide à changer votre vie).
L´hypnotiseur est formé pour amuser la galerie. Il procède de façon très autoritaire (« fermez les yeux et dormez »). Il travail avec des « sujets », et non avec des patients ou de et d´étouffer l´hypnose sous le voile du mysticisme. En voyant ceci, eh bien cela vo s personnes consultantes. Sont but est de faire rire, d´étonner, de se donner l´aspect de supériorité us donne l´impression d´être livré malgré vous, à l´influence de cette « mystique hypnose » ou de ce « surnaturel hypnotiseur »…

Alors qu´en fait et en vérité, il n´en n´est absolument rien de tout cela !!!

Sachez que sans votre consentement, personne, ne peut jamais rien faire
« avec, soi-disant vous »… !!!

*******************************************************************************************************

Si vous le voulez bien, parlons donc « hypnose », dans le cadre de l´hypnothérapie à présent !

Qu'est-ce que l'hypnose en hypnothérapie?
On à l'habitude de dire que l'hypnose est un " état de conscience modifiée ", c'est à dire un état différent de l'état de veille habituel ainsi que du sommeil. Le problème, il faut bien le reconnaître, c'est que cette expression " état de conscience modifiée " n'est pas très claire et ne nous apprend pas grand chose. La seule chose qu'elle nous indique, finalement, est que  l'hypnose est tout simplement induire une personne dans l'état ALPHA. Il n'y a rien d'artificiel ou de supranaturel. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. Malgré son nom issu du Grec «Hypno» (qui signifie sommeil) et contrairement à ce que pense la majorité des personnes, l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'une thérapie qui permet à la personne d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur. En état ALPHA l'inconscient de la personne est plus réceptif, plus actif et surtout, la personne même arrête de s´autolimiter. Ce qui facilite l´élimination de certaines choses et cela permet d´induire le changement souhaité.

L'hypnose est-elle un sommeil ?
Non. Il est vrai que le Britannique James Braid a forgé, au 19ème siècle, mot " hypnose " à partir de Hypnos, le dieu grec du sommeil, vrai aussi qu'on a longtemps parlé de " sommeil artificiel " ou de " sommeil lucide " ou encore de " somnambulisme provoqué " ; on a d'ailleurs souvent utilisé des formules comme " Vous vous endormez de plus en plus profondément ", " Vous entrez dans un profond sommeil hypnotique ". Mais cependant l'hypnose n'est pas un sommeil, et le tracé électro-encéphalographique du sommeil ne ressemble pas du tout à celui d'une personne en hypnose. Ce qui a amené à parler de sommeil, c'est notamment le fait qu'une personne en hypnose est souvent immobile, les yeux fermés, comme si elle était en train de dormir (mais c'est loin d'être toujours le cas). Par ailleurs elle semble fréquemment être devenue inconsciente de ce qui l'entoure, comme c'est le cas pour la personne qui dort, en fait, ce qui se produit c'est que la personne demeure toujours plus ou moins consciente de ce qui se passe, même au cours de la séance la plus profonde. Enfin, il arrive souvent que la personne qui sort d'hypnose a l'impression d'avoir dormi, ou d'avoir été entre veille et sommeil, et c´est vrai, mais l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'un outil qui permet à l'individu d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur et donc, d´accéder directement aux possibilités de changement.

On dit parfois qu'on passe par des états d'hypnose spontanés, dans la vie ordinaire?
En effet, quand on est " dans la lune ", par exemple, on vit une expérience qui a des ressemblances avec ce qui se passe en hypnose : on est moins attentif à l'environnement, davantage absorbé dans son monde intérieur (souvenirs, fantasmes, surfer sur internet, s´approfondir dans un livre, rouler sur l´autoroute,…), on ne voit pas le temps passer, et ce sont des moments où l'on est souvent relativement immobile, comme en hypnose. Il s'agit donc d'une sorte d'autohypnose spontanée (on appelle cela des creux ultradiens), probablement utile pour nous " nettoyer les neurones ". Mais en hypnose, il y a quelque chose de plus qu'en autohypnose : la relation, la compréhension, l´échange avec l'hypnothérapeute, l´état Alpha et le fait d´être pris en charge et guidé par un professionnel.

Tout le monde est-il hypnotisable ?
Oui; La toute grande majorité des gens est hypnotisable à un degré ou à un autre. Mais il est vrai que comme pour tout, il y a des gens plus doués que d'autres. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. Pour certaines personnes, seul un état très léger d'hypnose sera possible. Cela étant, il est souvent possible d'aller plus loin après quelques séances que lors de la première, notamment parce que la première fois, on peut être un peu anxieux, curieux de ce qui va se passer, et qu'ainsi, on se laisse moins aller à l'expérience.

N'est-ce pas une erreur de vouloir aller trop vite, en thérapie ?
Si, pour certaines personnes cela peut être une erreur. Faire de la thérapie brève ne veut pas toujours dire essayer d'aller le plus vite possible. En fait, la thérapie doit aller au rythme de la personne consultante. Thérapie brève ne veut pas dire thérapeute pressé. Cela veut simplement dire : savoir que ça peut aller relativement vite et avoir une bonne connaissance (théorique et pratique) des moyens qui peuvent favoriser ce processus.

Qu'est-ce que l'hypno-analyse ?
On appelle parfois "hypno-analyse" une manière d'utiliser l'hypnose en fonction de l'optique psychanalytique. Il ne faut pas oublier que l'hypnose peut se combiner avec à peut près n'importe quelle approche thérapeutique. Elle peut donc aussi se combiner avec une forme remaniée de psychanalyse inspirée notamment par un des disciples directs de Freud, Sandor Ferenczi. La manière dont est pratiquée l'hypnoanalyse peut être extrêmement variable : les uns l'utilisent pour favoriser l'association libre dans une perspective freudienne, d'autres pour rechercher des souvenirs traumatiques refoulés (avec tous les dérapages que cela peut entraîner), d'autres dans une perspective influencée par Jung, d'autres encore par Janet... On peut difficilement parler d'un courant homogène. Dans l'ensemble l'hypnoanalyse est plus focalisée sur le passé que sur le présent et le futur, mais un bon hypnothérapeute, connaîtra aussi les techniques dites d'hypnoanalyse pour les utiliser au besoin.

L'hypnose est-elle dangereuse ?
En principe, non, si elle est pratiquée par quelqu'un qui est correctement formé.
Aussi, sachez qu´en complément des diplômes, les qualités personnelles comptent au moins tout autant !

A quoi peut servir l'hypnose ?
L'hypnose a plusieurs applications :

1. Elle peut servir en psychothérapie, en général en combinaison avec d'autres techniques, pour aider à résoudre des problèmes tels que l'anxiété, la dépression, les phobies, les troubles alimentaires (anorexie, boulimie…), les troubles de la sexualité (frigidité, manque de libido, impuissance, éjaculation précoce…), les troubles du sommeil, les problèmes liés à des stress post-traumatiques, les troubles psychosomatiques (migraines, certains problèmes dermatologiques, respiratoires, digestifs…), le manque de confiance en soi, les problèmes liés au stress, etc., etc.

2. Elle peut servir en médecine pour diminuer la douleur, par exemple en dentisterie, ou lors d'interventions chirurgicales.

Est-ce qu'en hypnose on peut récupérer des souvenirs oubliés ?
L'hypnose peut effectivement aider à se souvenir de choses que l'on a oublié.

Comment l'hypnose peut-elle aider à résoudre des difficultés psychologiques ?
De plusieurs façons, mais sans doute pour comprendre cela, il faut avoir à l'esprit que ce ne sont pas les choses, les événements qui nous touchent, nous affectent, nous font souffrir, mais dans une large mesure l'image que l'on s'en fait, le sens qu'on leur donne. On peut voir la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, mais quand on a soif, il est plus déprimant de la voir à moitié vide ! En hypnose, on peut dire qu'apprendre à entrer en hypnose, c'est aussi apprendre à entrer dans un mode de relation différent avec soi-même : un mode de relation à soi dans lequel on n'utilise plus la " volonté " pour se " dominer ", se " maîtriser ", se " cravacher ", mais dans lequel on apprend, plutôt à coopérer avec soi d'une manière qui permet un meilleur usage des ressources dont on dispose.

Comment se passe une séance d'hypnothérapie ?
>La  première séance est dédiée à l´anamnèse*(entre 1h et ~1½h), PLUS la séance de travail proprement dite (entre 1h et ~1½ h)

*anamnèse= ensemble des renseignements fournis au thérapeute par la personne consultante sur l´histoire de son/ ses trouble(s) et mise au point des buts fixés.

D´un commun accord, et surtout par rapport à la demande venant de la personne consultante:

>Une deuxième rencontre sera planifiée dont la durée sera (~1½h); suivi de la séance précédente, approfondissement et correction suivant l´avancement et la demande de la personne consultante.

>La troisième rencontre : Idem et d´après les mêmes principes que la deuxième rencontre…

L'hypnose permet-elle d'arrêter de fumer ?
Elle peut fournir une aide, parfois très importante, pour l'arrêt du tabac : mais elle n'est pas une méthode " miracle " pour autant, et elle ne peut être opérante, en général, que si la personne est motivée pour arrêter.

Pourquoi Freud a-t-il abandonné l'hypnose ?
Il y aurait énormément à dire à ce sujet. En quelques mots, disons que Freud a commencé à pratiquer la méthode hypnothérapeutique de Hippolyte Bernheim : induction autoritaire ("Dormez, je le veux !") et suggestion autoritaire de disparition du symptôme. Il n'a pas obtenu de résultats enthousiasmants et quand ça marchait quand même, cela l'énervait parce qu'il ne comprenait pas pourquoi. Il a ensuite essayé d'interroger sous hypnose ses patients pour qu'ils lui racontent l'origine de leur symptôme. C'est ce qu'il a appelé méthode cathartique ou méthode d'abréaction. Les résultats étaient plutôt bons, à ce qu'il en dit, mais le problème était qu'il n'arrivait pas à hypnotiser tout le monde. En réalité il a ainsi favorisé involontairement quantité de faux souvenirs d'abus sexuels et d'incestes qui ont sans doute plus fait de tort que de bien à ses patients, et quand cela leur faisait plutôt du bien, il continuait à ne pas comprendre le rôle exact de l'hypnose dans tout cela. Il a donc décidé d'abandonner l'hypnose au profit de la méthode d'association libre, censée être plus efficace. Ce faisant, il a jeté le bébé avec l'eau du bain et s'est privé d'un outil qui continue à démontrer aujourd'hui son utilité.

Une volonté faible est-elle essentielle pour être hypnotisé?
Au contraire, une personne de volonté forte répond mieux à l'hypnose. Pour parler franchement, vous vous mettez vous-même dans un état hypnotique. Votre hypnothérapeute n'est qu'un instructeur, un guide.

Si je ne crois pas en l'hypnose, est-ce que ça fera une différence?
Il n'est pas nécessaire de croire en l'hypnose pour atteindre un état hypnotique. Vous devez cependant être disposé à faire ce que votre hypnothérapeute vous demande. En fait c´est comme si vous allez chez votre médecin et qu´il vous prescrit des médicaments. Si vous ne les prenez pas, ils ne pourront pas agir !

L'hypnose est-elle nouvelle?
L'Hypnose est à l'origine des pratiques visant à soigner ou aider par le biais seul de l'esprit, et ce, aussi bien avec un impact psychologique (l'esprit) que physiologique (le corps). C'est d'ailleurs le professeur français en médecine, Hippolyte Bernheim, qui baptise ce type d'approche " psychothérapie ", en 1891. Le saviez-vous ?

La psychothérapie est donc originellement, d'après son père-fondateur, un " traitement thérapeutique par la suggestion hypnotique ". Plus tard, vinrent se greffer d'autres "manières de faire" qui forment les champs des psychothérapies connues aujourd'hui. Mais la psychothérapie « originelle » incluait TOUJOURS l´hypnose !!!
C´était en fait de l´hypnothérapie !!!

L'hypnose peut-elle me faire du tort?
Seul est dangereux la personne qui se prétend "thérapeute" et qui n'a pas la compétence et les qualités humaines et professionnelles pour pratiquer une thérapie (hypnotique ou non, quelle qu´elle soit en fait).  L'hypnose en elle-même, comme phénomène, est parfaitement inoffensive.

Ce que l’on peut en faire, par contre, peut être soit favorable soit défavorable à la personne... car l’Hypnose est une approche efficace, c’est à dire "qui a de l’efficacité" : si vous prenez un couteau pour enfant, à pointe arrondie, vous ne risquerez pas de vous blesser, mais vous n’arriverez jamais non plus à couper votre viande avec !

Si l’Hypnose était inefficace, vous n’encourriez aucun "risque". Pas même celui de guérir ! On pourrait dire que tout outil agissant, peut être utilisé "positivement" ou "négativement". La simple conversation avec une personne quelconque, peut vous mettre dans un état positif ou négatif…donc même sans hypnose ;-). Voyez cette question avec votre Conscience en tant que personne consultante. Choisissez l´hypnothérapeute qui vous inspire confiance, de part son expression physique, sa voix, ses recommandations, les témoignages et le vécut des personnes consultantes, etc… Laissez vous surtout guider par votre ressentis et votre intuition.

Aussi, l´état particulier d'attention intérieure que l'on appelle "hypnotique" est commun au genre humain, et certainement animal. Les outils qui lui sont propres sont tout autant naturels, universels et incontournables, et chacun de nous les utilise quotidiennement, sans même le savoir, tant personnellement que professionnellement.

L’hypnose est un état d’esprit qui se caractérise par une profonde relaxation, une concentration très ciblée et une suggestibilité accrue. L’hypnose est un état intermédiaire entre l´état de veille et l´état de sommeil. L’hypnothérapie est l’utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques. Cette technique emploie l’hypnose afin d’inciter votre inconscient à trouver des solutions à vos problèmes.

L´hypnose est un état d’esprit impliquant une focalisation de l’attention sur un élément bien précis. Vous êtes dans un état de « transe » naturelle plusieurs fois par jour, généralement quand vous vous détendez.

Par exemple :
-Vous êtes plongé dans la lecture d’un livre
-Vous faites du lèche-vitrines dans vos endroits préférés
-L’anxiété ou la peur vous gagne à l’approche d’un événement
-Vous êtes un enfant et vous jouez avec un ami imaginaire
-Votre esprit vagabonde pendant que vous faites du sport
-Vous fantasmez sur un ancien béguin
-Vous êtes sur l´autoroute, vous venez de parcourir une centaine de km cela devient monotone
-Vous êtes devant votre ordinateur et vous surfez sur internet ;-)

Les états de transe se produisent naturellement et régulièrement. L’hypnose se sert de ces états pour accéder à votre inconscient de façon à faciliter l’atteinte de vos objectifs ou la résolution de votre problème.

Y a-t-il différentes intensités d'hypnose?
Oui. Certaines personnes atteignent une hypnose plus intense que d'autres. Cependant, avec la pratique, une personne normale atteindra une hypnose plus profonde.

Est-il possible de s'hypnotiser soi-même?
Oui. En fait toute hypnose, est autohypnose ! C´est toujours vous qui donnez votre accord, sois à vous-même, lors de l´autohypnose, sois au thérapeute lors des séances interactives.

Devrais-je avoir recours à l'hypnose pour mon problème?
Il n'y a aucune raison de ne pas avoir recours à l'hypnose pour votre problème mais c'est à vous d'en prendre la décision. Votre hypnothérapeute aimerait vous savoir aussi confortable que possible dans son cabinet.

Plus l’hypnose est profonde, meilleurs sont les résultats... est-ce vrai ?
Et bien c’est faux : on peut très bien avoir le bras ou toute autre partie du corps anesthésié, en étant complètement lucide et éveillé. De très profonds changements de vie peuvent très bien survenir à la suite d’une hypnose conversationnelle où le sujet n’était qu’en transe légère à moyenne, souvent sans même s’en rendre compte !

La profondeur hypnotique est spectaculaire et agréable pour la personne -c’est pour cela qu’on la recherche- mais elle n’a aucun rapport avec l’efficacité que l’on peut attendre de la séance hypnotique.

Si certaines techniques nécessitent une transe plus profonde, que ce que le sujet est actuellement capable d’atteindre, et bien on passera par une phase d’entraînement, jusqu’à maîtriser l’état de conscience voulu. C’est sympathique à travailler, mais c’est très rarement "indispensable".

L'Hypnose soigne-t-elle ou guérit-elle ?
L'Hypnose est un outil, c'est tout. Quoi que cela puisse souvent paraître magique à un débutant, il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans ; et comme tout outil, la valeur de ce que vous obtiendrez dépendra de l'art et la manière dont vous l'utiliserez.

Il paraît que certaines personnes ne se sont jamais réveillé ?...
...c’est évidemment un des problèmes majeur de l’hypnose... Dans le métier, nous avons un " taux de perte " à ne pas dépasser…
Mais non !! ;-).....L’état hypnotique est un état des plus naturels : comment voulez-vous que la personne ne retrouve pas son état d’éveil ordinaire ? Sauf si elle a du sommeil en retard, bien sûr !

De très sérieuses études scientifiques, plusieurs fois reprises depuis une soixantaine d’année, montrent que même un sujet très sensible à l’état hypnotique, laissé seul, sort de sa transe hypnotique spontanément au bout de vingt minutes maximum... ou s’endort paisiblement d’un sommeil naturel réparateur. En plus, dès que vous l´aurez expérimenté sur vous-même, vous vous rendrez bien compte que vous gardez un certain contrôle tout au long des événements. Très souvent, vous resterez conscient d’un bout à l’autre de l’expérience. Et lorsqu’il vous arrivera de "partir" franchement, c’est parce que vous aurez toute confiance en votre accompagnateur... et en vous-mêmes !

Pourquoi dit-on hypnose "thérapeutique" ?
D’abord, parce que c’est à cela que sert généralement l’hypnose. Mais vous pourrez aussi bien l’utiliser pour améliorer votre vie, trouver les solutions à des problèmes complexes, ou pour travailler à votre "développement spirituel"...

L’aspect thérapeutique a historiquement été prédominant en raison des capacités de connexions à un plus vaste domaine psychologique de l’expérience hypnotique : déclenchement de nouvelles chaînes associatives ("liées à l’état"), accroissement de la créativité, contact avec l’inconscient (le "guide intérieur"), possibilité de "recadrage" spontané ou provoqué de l’information, de revivre des situations passées en restant distant du côté émotionnel ... etc, etc.

…pour toute prise de rendez-vous, ou une quelconque question suplémentaire,

veuillez simplement me contacter
...
:-)

 

Vos séances interactives aussi sur Skype!

Ihre Sitzungen auch auf Skype!

Christophe WANNER -
Hypnothérapie/
Thérapie Évolutive
5, rue de Folgensbourg
68220 WENTZWILLER

Mail : cabinet.therapeutique
@gmail.com


Tél : 09 51 40 40 07